Le deuxième pilier

Le système d'assurance sociale en Suisse repose sur le principe des trois piliers. Le deuxième pilier, la prévoyance professionnelle, sert à assurer le maintien du niveau de vie antérieur. Cette prévoyance professionnelle est ancrée dans la Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité, succinctement la LPP, et comprend une assurance obligatoire couvrant les risques de décès et d'invalidité. L'indépendant est libre de contracter ou non une telle assurance.

Le premier pilier, le système de prévoyance fédéral garantit les moyens d'existence. Toutes les personnes domiciliées ou exerçant une activité rémunérée en Suisse sont obligatoirement assurées à l'AVS (Assurance-vieillesse et survivants) et à l'AI (Assurance-invalidité).

Etant donné que le premier et le second pilier ne suffisent souvent pas à assurer, au cours de la vieillesse, le maintien du niveau de vie antérieur, il existe la possibilité de combler cette lacune par l'intermédiaire de la prévoyance privée, respectivement par le troisième pilier.

Financement du deuxième pilier 

Système de cotisation

Dans le cadre de la prévoyance professionnelle, un capital est constitué, durant l'activité lucrative, à l'aide des cotisations de l'employeur et du travailleur, capital qui au moment de la retraite est soit versé (perception d'un capital) soit versé sous forme d'une rente viagère.

Financement du premier pilier 

Dans le système de répartition, les rentes sont financées par les déductions de salaire AVS des actifs. Les excédents sont gérés par le fonds AVS.

Système de cotisation 

Sous le régime du système de cotisation, on détermine combien de pour cent du salaire doivent être consacrés à la prévoyance vieillesse.

Ces pour cent de salaire sont crédités sur un compte d'épargne individuel productif d'intérêts annuels.

Grâce à une extrapolation des apports prévisibles jusqu'à l'âge de la retraite, il est possible de déterminer l'avoir de vieillesse probable à l'aide d'un calcul d'intérêts composés et, ainsi de calculer la rente probable.