Management de capitaux

Gestion des capitaux

Les intérêts financiers de nos destinataires constituent les éléments premiers de la gestion de la fortune. Dans ce contexte, notre objectif est la maximisation du rendement dans le cadre de la prise de risques:

  • Garantie de sécurité
  • Rendement suffisant (taux de capitalisation)
  • Liquidités suffisantes (n'est pas valable pour les placements immobiliers directs)
  • Les placements immobiliers directs devraient être davantage dans des objects bien situés et négociables.

La garantie de réalisation des objectifs de prévoyance doit être la principale priorité. L’évaluation du niveau de garantie s’effectue compte tenu de l’actif et du passif dans leur globalité conformément à la situation financière réelle ainsi qu’à l’évolution attendue du nombre d’assurés. La répartition des risques doit être prise en considération.

La fortune est à gérer de telle manière que

  • les engagements puissent être remplis à tout moment dans les délais prévus
  • la stratégie d’investissement soit en adéquation avec la capacité de prise de risque
  • le taux de rendement global permette d’obtenir un montant le plus élevé possible.

La capacité de prise de risque de la fondation est en particulier dépendante de la situation financière mais aussi de la structure et de la stabilité du nombre de destinataires.

Les placements financiers

  • sont essentiellement liquides, négociables et qualitativement supérieurs (est valable seulement sous conditions pour les placements immobiliers directs), 
  • sont répartis dans différentes catégories, différents marchés, différentes devises, différents secteurs,
  • concernent des installations de qualité et proposent un rendement global conforme au marché.

Afin de réaliser la stratégie d’investissement, la fondation se sert des moyens suivants:

  • une organisation de placement et un règlement des compétences qui garantissent une prise de décision efficace et structurée sur la base du « principe des quatre yeux ».
  • un concept d’information à plusieurs niveaux permettant de communiquer aux instances responsables des informations concrètes et pertinentes pour le management.
  • des instruments de planification et de surveillance, en particulier un plan de liquidités et des analyses périodiques des résultats des placements et de la capacité de prise de risques en vue de fixer les exigences vis-à-vis de la stratégie d’investissement et de vérifier la réalisation des objectifs (Investment Controlling).